Marie-louise Chapelle

Née en 1974 à Nevers, Marie-louise Chapelle est notamment l’auteur de deux livres majeurs – depuis les années 2000 où elle a commencé à publier dans la revue Fin de Jean Daive (Galerie Pierre Brullé). 

mettre. a paru au Théâtre Typographique en 2006 ; 

Prononcé second dans la collection Poésie chez Flammarion en 2010. 

Son troisième livre, Tu (maniériste), résonnera d’abord pour nous, lecteurs et admirateurs de son œuvre, comme le symétrique inverse d »« une manière de taire » – qui demeure la tentation, ou possibilité de tout travail d’écriture dès lors qu’il atteint un certain point de probité. « Je ne voulais pas faire autre chose que me taire », écrit Marie-louise Chapelle dans « La ligne Kant » (§8, p. 366 de la Revue de Métaphysique et de Morale, numéro coordonné par Michèle Cohen-Halimi, sous le titre « Littérature et philosophie »). 

Entre 2012 et 2019, Marie-louise Chapelle a établi avec Claude Royet-Journoud l’édition du livre d’Anne-Marie Albiach intitulé La Mezzanine. Le dernier récit de Catarina Quia paru dans la collection « La librairie du XXI° siècle » au Seuil.
(Les premières pages de La Mezzanine ont été pré-publiées dans K.O.S.H.K.O.N.O.N.G. n°11 en décembre 2016.)

Chez d’autres éditeurs :

Dernière mise à jour 2014
    Livres
    • mettre. Théâtre Typographique en 2006.
    • à la corde, contrat maint, 2010.
    • Prononcé second, Flammarion « Poésie », 2010.
    Livres d’artiste chez l’auteur :
    • mes charmes axillaires, 1998.
    • [sans titre], 1999.
    • Restitution, 1999.
    • La®me, 2000.
    • La fille avec laquelle j’allais / à l’hôtel, 2000.
    • CsHUTes, 2000.
    • Plus-value, 2001.
    • hommage à jean de tournes, 2008.

    (Michèle Cohen-Halimi consacre une étude aux livres d’artiste de Marie-louise Chapelle dans L’Anagnoste, Eric Pesty Editeur, 2014.)

    A lire impérativement :

    • « La ligne Kant », Revue de Métaphysique et de Morale, « Littérature et philosophie », PUF, juillet 2013.