Vincent Bonnet

Né en 1971, résidant depuis une quinzaine d’années à Marseille, Vincent Bonnet est un artiste qui utilise la photographie comme médium privilégié de création. Si son travail photographique questionne l’image en général (Vincent Bonnet prépare une thèse d’esthétique sur la littéralité de l’image dont le livre, Pensebête, qu’il publie aujourd’hui pourra figurer la mise en acte), sa pratique s’accompagne de gestes artistiques spécifiquement contextualisés : actions dans l’espace public (publications de photographies sous forme de tracts, d’affiches, de pancartes, de flyers, d’autocollants etc. suivies par des campagnes de distribution et d’affichage), expositions dans des galeries d’art mais aussi dans des lieux publics non destinés a priori à la promotion artistique (les couloirs du métro marseillais ou les entrées de tours Labourdette notamment), mise en vente d’une série de cartes postales en librairie et dans des bureaux-tabacs du centre historique de Marseille, voire des contributions artistiques régulières à des revues dont Vincent Bonnet participe également à la direction éditoriale (Café Verre, l’Intraitable et fondcommun). Ces actions représentent autant de manières d’investir, de façon éphémère, ce que l’auteur nomme « le champ social et politique », procurant ainsi à ses images une efficacité tangible.

À ce point de maturité du travail, il s’agit pour Vincent Bonnet, à travers l’oeuvre intitulée Pensebête, de rencontrer et de problématiser la question du livre par rapport au médium photographique (la forme livre étant une de celles que l’artiste n’a pas encore expérimentée à ce jour). Ce faisant, Vincent Bonnet veut poursuivre par le moyen du livre son programme artistique : constituer « un fonds d’images efficientes », « expérimenter une écriture, critique, en image et tendre à une densification précise et rigoureuse d’une situation »

documents d’artistes

Actions et publications :

Dernière mise à jour 2010
  • Café verre : une autre approche de l’information, périodique collectif, 1997 – 2002 et 2007
  • Personnes (dans la vie courante) : une carte blanche photographique de l’APF du Calvados, une exposition, 2001
  • Nous espérons que tout le monde va bien : une exposition / recherche, avec Laure Maternati, 2002
  • Des concertations (les mains sur la ville) : série de 14 cartes postales et de 8 affiches, actions en image dans l’espace public, 2003 – 2005
  • On ne vit qu’une fois (valeurs d’exposition) : numéro un de la revue de création l’Intraitable, accompagnant une exposition à la compagnie, 2006 – 2007
  • Il faut que tout soit rangé à un poil près dans un ordre fulminant (accusé de réception) : une immixtion dans la campagne des élections municipales en deux affiches, 2008
  • composition Française : résidence aux Moyens du Bord, Morlaix, création et diffusion d’un flyer, 2008
  • Autour et sur la place : résidence à La Tannerie, à Barjol, une action en image sur les pare-brises des voitures du village, pour les journées du patrimoine, 2008
  • fondcommun : organe de presse problématique, collectif, depuis 2009
  • Image publique : une résidence « écriture de lumière » au collège Paul Cézanne à Brignoles, création et diffusion d’un autocollant, 2009
  • [pipcl] : campagne d’affichage pour une marche de nuit organisé par Ici-Même [Gr.], 2010
  • Liquidations : résidence dans les côteaux d’Aix, exposition automobile en 120 pancartes, 2009 – 2010